CABINET COFIN'AUDIT
7/9 Place de la Gare
94210 La Varenne St Hilaire

CABINET COFIN'AUDIT PARIS
10, Rue Rosenwald
75015 Paris

Tél : 01 55 96 16 27
Fax : 01 55 96 37 27
contact@cofinaudit.fr







    ACTUALITÉS

Épargnants, l’heure est au PEA PME !
Les modalités du nouveau plan d’épargne en actions ont été précisées.
 Décret n° 2014-283 du 4 mars 2014, JO du 5  

Créé par la dernière loi de finances, le PEA PME est un nouveau type de plan d’épargne en actions dont l’objet est de financer les petites et moyennes entreprises (PME) et les entreprises de taille intermédiaire (ETI). Fortement attendu par les établissements financiers mais également par les particuliers, il ne manquait plus que le décret d’application pour pouvoir souscrire à ce dispositif. Ce texte, paru récemment, fixe donc les règles de fonctionnement mais aussi les conditions d’éligibilité des entreprises à ce nouveau plan d’épargne.

Le PEA PME est un contrat qui fonctionne de la même manière que le PEA « classique ». Ainsi, il peut être souscrit par toute personne ayant son domicile fiscal en France et est cumulable avec un PEA « classique ». Ces deux formules de plan d’épargne en actions n’ayant pas besoin d’être souscrits au sein du même établissement pour être valables. Par ailleurs, le décret officialise le rehaussement du plafond du PEA « classique », qui passe de 132 000 € à 150 000 €, et fixe celui du PEA PME à 75 000 €.

Le PEA PME permet notamment d’investir dans des actions cotées ou non cotées, des parts de SARL émises par des PME et ETI européennes et des parts en actions de fonds ayant investi dans des titres éligibles (fonds devant investir 75 % minimum de leurs actifs dans ces mêmes titres éligibles).

Précisons que ces entreprises doivent, pour pouvoir être éligibles au nouveau plan d’épargne en actions, respecter deux conditions : employer moins de 5 000 salariés et dégager un chiffre d’affaires annuel inférieur à 1,5 M€ ou avoir un total de bilan inférieur à 2 M€. Dans le cas où les sociétés dépasseraient ces seuils, les titres inscrits dans les PEA pourront tout de même être conservés. Mais toute souscription ultérieure de ces titres deviendra impossible !

À noter : selon une estimation, environ 450 valeurs cotées sur Euronext Paris seraient susceptibles de figurer au sein d’un PEA PME.

Concernant son régime fiscal, le PEA PME bénéficie des mêmes avantages que son aîné. À partir de la 5e année d’ouverture, les revenus et les plus-values réalisées au sein du PEA seront totalement exonérés d’impôt. Toutefois, ils sont soumis aux prélèvements sociaux (PS), établis actuellement au taux de 15,5 %.

Fiscalité du PEA / PEA PME ETI
RetraitFiscalité
Avant 2 ansTaxation au taux de 22,5 % + PS
Entre 2 et 5 ansTaxation au taux de 19 % + PS
Après 5 ansExonération d’impôt sur les gains et plus-values + PS

Article du 12/03/2014 - © Copyright Les Echos Publishing - 2014

haut de page




Actualités...

Les principales mesures de la loi Avenir professionnel
20/08/2018
Associations d’utilité publique et exonération du versement de transport
20/08/2018
Bilan 2017 des redressements fiscaux
20/08/2018
Des congés supplémentaires pour les salariés réservistes
17/08/2018
Usages pro-perso : les conseils de Cybermalvaillance.gouv.fr
17/08/2018
Employeurs du BTP : cotisation chômage-intempéries en baisse
16/08/2018
Il est temps de répondre aux appels à projets « Fonctionnement-innovation » du FDVA !
16/08/2018
Du nouveau pour le crowdfunding !
16/08/2018
Comment évaluer les dons en nature consentis par l’entreprise ?
14/08/2018
TPE/PME à la recherche d’un financement : contactez votre expert-comptable !
13/08/2018
Fun-Mooc : les formations de la rentrée
10/08/2018
Marchés publics : la dématérialisation gagne du terrain
09/08/2018
La pierre papier se met au vert !
09/08/2018
Assomption : comment gérer ce jour férié dans l’entreprise ?
08/08/2018
Entreprises, êtes-vous satisfaites des services de la DGFiP ?
06/08/2018
Sécurité : 4 questions pour bien choisir ses mots de passe
03/08/2018
Comptabilités informatisées et saisie manuelle de données de caisse
02/08/2018
La nouvelle mouture du « document d’informations clés » ne fait pas l’unanimité !
01/08/2018
Bons d’achat de rentrée scolaire et cotisations sociales
31/07/2018
Cautionnement : une erreur mineure dans la mention manuscrite n’affecte pas sa validité
30/07/2018
Noms de domaine : le second marché moins dynamique
27/07/2018
4 Français sur 5 possèdent un Livret A !
26/07/2018
Crédit d’impôt transition énergétique et taux réduit de TVA
25/07/2018
Contrats de travail : quels sont les motifs de rupture « en vogue » ?
24/07/2018
Remboursement d’un compte courant d’associé
23/07/2018
Pensez à vérifier votre avis d’impôt 2018
20/07/2018
Les rachats de trimestres effectués en 2018 seront bien déductibles
19/07/2018
CDI versus CDD, la Dares fait le point
18/07/2018
Agriculteurs : un nouveau sursis pour rembourser les apports de trésorerie
17/07/2018
Incendie des locaux commerciaux loués et responsabilité du locataire
17/07/2018
Google Traduction s’est illustré pendant la Coupe du monde
16/07/2018
Comment se portent les responsables associatifs ?
16/07/2018
Report du prélèvement à la source pour les particuliers employeurs
13/07/2018
Quel délai pour demander en justice l’annulation d’une délibération d’associés ?
12/07/2018
Modalités de mise à disposition de la documentation des prix de transfert
12/07/2018
Impôt sur le revenu : 60 % des foyers fiscaux ont déclaré en ligne !
11/07/2018
Qwant : 5 ans et une nouvelle interface
11/07/2018
Participation et intéressement : quid des salariés détachés à l’étranger ?
11/07/2018
Refus de renouvellement du bail rural d’un locataire âgé
10/07/2018
La location de sa clientèle à une EURL est-elle déductible ?
10/07/2018
Enseignes lumineuses : il faut les éteindre !
09/07/2018
Les règles de la commande publique peuvent s’imposer à une association
09/07/2018
Gérer le jour férié de la Fête nationale
09/07/2018
Indemnité d’occupation illégale : pas de TVA !
06/07/2018
Cautionnement : le nom de la société bénéficiaire du crédit doit être indiqué
05/07/2018
Bien non conforme à la commande : 5 ans pour agir à compter de la livraison !
05/07/2018
Assurance-emprunteur : la notice d’information ne doit pas être oubliée
05/07/2018
Travail saisonnier : les règles du jeu
04/07/2018
Où en est-on de la dématérialisation des démarches administratives ?
04/07/2018
Vers un assouplissement du pacte Dutreil
04/07/2018




© 2009-2018 - Les Echos Publishing - mentions légales